Abdellah TAIA témoigne en quoi le couple de ses parents inspire depuis toujours sa vie d’homme mais aussi son écriture. Un couple, dit-il, « où chacun n’était pas à la place que la société lui désignait ».

Ecrivain et réalisateur marocain, Abdellah Taïa se fait écho et tribune de la parole des jeunes marocains, au-delà du combat pour la défense des homosexuels. Son dernier roman Un pays pour mourir est paru au Seuil en 2015. Il a reçu le Prix de Flore 2010 pour Le jour du roi. Il réalise en 2012 un premier long métrage d’après son roman L’armée du salut.