Xavier de La Porte, chroniqueur quotidien à France Culture et à Radio Nova, nous enseigne sur la manière dont internet modifie la question d’apprendre. Dès que l’on fait rentrer le numérique dans l’apprentissage, la logique sous-jacente est celle d’une personnalisation poussée le plus loin possible, calquée sur des modèles économiques de consommation et de publicité. La croyance implicite est qu’en décortiquant les traces numériques de chacun, on pourrait en déduire ses comportements. Il ne s’agit pas tant de dresser chaque individu que d’anticiper ses désirs de la manière la plus précise. Internet est donc une forme d’inversion de la pédagogie où le savoir se situe en dehors de l’école : de wikipedia aux tutos de maquillage, s’offre une profusion de savoirs disponibles dont la philosophie est celle du do it yourself. Qu’avons-nous à apprendre de ce flux d’usages qui peut évoquer le rêve des encyclopédistes ?

http://cfeditions.com/toile/