Vincent Casanova nous fait part de son expérience au Microlycée 93, structure dont le but est de permettre à des jeunes qui ont quitté l’école de « raccrocher », de retourner au lycée, avec le projet d’obtenir le baccalauréat.

Comment leur redonner un cadre tout en s’adaptant à la singularité de leurs difficultés, à commencer par leur absentéisme ? Comment leur redonner envie de s’accrocher, de revenir, d’entrer dans une régularité alors qu’ils ont rompu avec le système éducatif, souvent douloureusement, pendant des années ? Comment ranimer leur désir fragile quand celui-ci flanche ? Bousculant le système classique, les enseignants ont cherché à construire un nouveau projet pédagogique, assez souple pour que les élèves ne s’en sentent pas prisonniers. De l’accueil à la façon de s’adresser à ces élèves, de les rappeler et leur montrer qu’ils comptent, il s’agit de veiller constamment à entretenir la flamme, celle de départ qu’eux mêmes ont ranimée en décidant de revenir vers l’Ecole.

www.microlycee93.fr