Regarder les femmes uriner à travers le trou d’une cloison… Rien de mieux pour échapper à l’énigme du désir féminin – une femme vous refusant un regard – que d’obturer cette béance de la castration avec son regard. C’est ce qu’on appelle « se rincer l’œil ». Mais le pervers, réduit dans son fantasme à ce trou à partir duquel sa réalité se construit (les toilettes, le café, la ville…), jouit d’imaginer que la dame, dans ce rapport secret à elle-même, se prête à la fonction de spectacle, sans se l’avouer. Et que lorsqu’il lui découvre, elle en est tout affolée…