Sarah Le Picard lit « Sur le plus général des rabaissements de la vie amoureuse » Freud à la demande de l’Ecole de la Cause Freudienne J48.