Sur fond d’archives inédit du Centre d’observation publique de l’éducation surveillée de Savigny-sur-Orge, Régis REVENIN donne la parole aux garçons des Trente Glorieuses. Entre rêves conformistes et stéréotypés (femme à la maison, mère au foyer, et exigence de fidélité) et pratiques sexuelles qui se libèrent (virilité juvénile volage, homosexualité, sexualité collective), les garçons cherchent de nouveaux modèles de genre. Et même si l’on voit émerger la figure du garçon amoureux, le malentendu demeure avec l’éducation des filles en quête de l’amour et du prince charmant.
Docteur en histoire de Panthéon Sorbonne, Régis REVENIN est maître de conférence en sciences de l’éducation à l’Université Paris Descartes.
Il vient de publier aux éditions Vindémiaire Une histoire des garçons et de filles – Amour, genre et sexualité dans la France d’après-guerre