C’est une forme de conversation sans mots qui se joue pour Agnès Godard avec les images laissées par son père après sa mort et qui l’a conduite au choix de son métier. Etre derrière la caméra, s’appuyer à la technique du cadre, de la lumière, y loger le regard sans cesser d’en affiner la singularité, c’est nous dit-elle « ce qui fera que le spectateur est regardé par quelque chose ». C’est ce travail d’approche sans mots, ce mystère – quand « on croit qu’on va voir alors qu’on ne va pas voir » –, à l’horizon de l’échange regardant/regardé, qui noue profondément son désir au cinématographe.

Agnès Godard est directrice de la photographie. Après des études de journalisme, elle entre à l’IDHEC. Elle débute aux côtés d’Henri Alekan, devient cadreuse puis directrice de la photographie pour Wim Wenders, Agnès Varda, Jacques Nolot, Erick Zonca, Catherine Corsini, Ursula Meier, Noémie Lvovsky, André Téchiné, etc. Une étroite collaboration la lie à Claire Denis dont elle met en image la plupart des films. Elle a été nominée plusieurs fois au César de la meilleure photographie et l’a reçu pour Beau Travail de Claire Denis, elle a aussi obtenu le prix Lumières, et le prix spécial Caméra d’or en 2013.

http://www.franceculture.fr/emissions/hors-champs/agnes-godard