Cosette, « chienne de quatre sous », et les petites Thénardier manifestent la société telle qu’elle est : non une communauté liée par la circulation des regards, mais un ensemble clivé entre ceux qui ont et ne regardent pas et ceux qui n’ont pas et qui regardent. Et puis, il y a l’écrivain qui voit et fait voir ceux qui regardent et ceux qui ne regardent pas. Jeu à trois bandes qui se répète dans l’œuvre de Hugo, et que reprend Baudelaire dans « Les yeux des pauvres » en imprimant au coup porté contre l’iniquité sociale une torsion toute satanique.

Claude Millet est professeure à l’université Paris Diderot et spécialiste de la littérature du XIXe siècle.

Hugo V., « Désagrément de recevoir chez soi un pauvre qui est peut-être un riche », Les Misérables II, III, 8.
Hugo V., « Sur le bal de l’Hôtel de Ville », Les chants du crépuscule, VI.
Hugo V., Choses vues, 1846.
Baudelaire C., Le Spleen de Paris, XXVI, « Les yeux des pauvres ».