Monter un film, c’est travailler avec des images qui existent mais aussi avec celles, en creux, qui n’existent pas. L’art du montage ne consiste pas à se servir des images pour tout dire, mais à créer un mouvement qui laisse place à l’interprétation et permet au film de toucher en chacun un point qui le regarde.
Claire Atherton est monteuse. Attirée très jeune par la philosophie taoïste et par l’aspect visuel des idéogrammes, elle s’oriente vers des études de langue et civilisation chinoises, avant de trouver sa voie dans le montage. En 1986, elle monte « Letters Home », de Chantal Akerman. C’est le début d’une collaboration de trente ans sur les films et installations de la cinéaste.
Parallèlement Claire Atherton travaille avec de nombreux réalisateurs et artistes de différents horizons, et partage volontiers son expérience avec des étudiants.
En décembre 2013, son travail a été honoré par une rétrospective à la Cinémathèque de Grenoble.

En montage avec Claire Atherton, Cinémathèque de Grenoble

Festival Bande(s) à part – Leçon de cinéma avec Claire Atherton

France Culture ping pong avec Claire Atherton : No Home Movie

Entretien Claire Atherton par Marie Voignier